Boost ton Ramadan

C'EST L'HISTOIRE DE MA VIIIIIIIIIIE !!!

( ou comment les fails à répétition ont fait de moi le Roi de la Jungle )

Si t'en a marre d'être à côté de tes pompes à chaque Ramadan et que t'es OP à t'y préparer dès maintenant alors lis bien ce qui va suivre.

➡ Ou tu peux continuer... à procrastiner sur Netflix 😴😁

De fiché S à praticien PNL : appel moi Mufasa !

Dans ma life de converti Normand amateur de crème fraîche il s’est passé pas mal de choses assez ouf… Et je vais t’expliquer comment, en 10 ans, je suis passé de rappeur à succès modéré (autant dire aucun buzz 🤣) à Coach de vie Praticien PNL option fiché S

Et là, y’a une partie en toi qui se manifeste pour te dire : « c’est quoi le rapport avec le Ramadan ? »

Tranquille !!! J’y viens. Tu te doutes bien qu’avec un parcours chelou pareil j’ai dû faire face à pas mal de difficultés dans mon Din, et notamment avant/pendant/après Ramadan.

Ce qui fait qu’aujourd’hui je suis le Roi de la Jungle dans le Game de la préparation au Ramadan par le développement personnel. Du manque de motivation qui arrive au milieu du mois à la fatigue qui s’accumule dans des cernes à rendre jaloux un panda… j’ai tout testé ! 

#PandaVNR

En fait, quand j’ai un problème j’ai tendance à vouloir une solution genre >> TOUT DE SUITE !

Du coup, j’ai expérimenté sur moi énormément de méthodes issues du développement personnel dans le but que chaque Ramadan soit pour moi un mois de plaisir et d’adorations plutôt qu’un mois de lutte et de déceptions. J’ai gardé les bonnes choses et jeté les moins bonnes. J’ai appliqué un filtre « Islam » quand c’était nécessaire. Et j’ai fortifié ces bonnes méthodologies grâce à la PNL (Programmation Neuro Linguisitique). 

Pour te la faire courte, ça s'était moi avant, quand mon nafs et les shayatine me cherchaient pour s'taper...

... et là c'est moi maintenant 💪

(bon je te cache pas que je me prend quelques droites de temps en temps)

#OCTOGONE

Avant de continuer, 2 ou 3 Punchlines pour mettre K.O tes croyances limitantes 👊

✅ Avec l'aide d'Allah tout est possible, il suffit de faire les causes.

✅ L'échec n'existe pas : "Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends".

✅ Tu es ce que tu crois, cultive donc tes croyances aidantes.

✅ Le monde a la couleur que tu lui donnes.

✅ Celui qui n'a pas d'objectifs ne risquent pas de les atteindre.

✅ Les remords coûtent plus chers que l'effort.

✅ 50% de quelque chose vaut mieux que 100% de rien du tout.

✅ L'argent ne fait que révéler plus rapidement ce que tu es déjà.

✅ Le coeur est le miroir de la sincérité.

"Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les 2 cas vous avez raison."

Mes premiers pas dans le Din...

mes derniers pas dans le Rap grâce à Rohff

Un beau jour d’Avril 2010 je me convertis dans la mosquée de ma ville. Quelques jours après cela je sors un album dans lequel je lâche mon flow tah la street Cherbourgeoise (Normandie, 50 Represent !)

Quelques mois plus tard je connais mon premier Ramadan et je fête l’Aïd… dans une chicha 😱😵 Persuadé que fumer la chicha est licite car « oriental » je me rend compte, quelques temps après, l’ampleur de ma bêtise.

Première leçon pour moi >> soigner son entourage afin d’avoir les bonnes infos !! Tu me crois si je te dis que pendant très longtemps j’ai cru que « roter » faisait perdre les ablutions ? 🤣 Breeeeeeef

De fil en aiguille, j’apprends ma religion, et je me rend compte du décalage entre ce milieu rap rempli de requins prêt à se bouffer pour quelques billets… et les samedis matins que je passe à la  mosquée à écouter des rappels autour d’un petit dej’. J’y apprends pleins de choses. Je suis émerveillé par l’histoire du prophète Muhammad (salallahou ‘alayhi wa salam). Apaisé par la bienveillance que les frères se portent entre eux. 

"J'vais te ****** sale ******"

Un soir de 2011, je fais parti du staff qui organise un concert de Rohff. J’me la raconte un peu parce que je file des places gratuites à mes potes. Ze3ma j’suis important dans le Game maintenant ! La « star » arrive. On me charge de veiller à ce que l’artiste ne soit pas embêter pendant qu’il mange. Le gars arrive dans le couloir où je me trouve. Je m’apprête à lui passer le Salam. Il me regarde haut en bas comme un moins que rien. Ambiance…

Plus tard, le boss de l’organisation viens me voir : « Ramène toi faut que j’aille mettre un coup de pression à un type ». J’suis pas bien de OUF ! Je suis pas un type violent, d’ailleurs je me suis battu qu’une fois dans ma vie… et j’ai perdu. On rentre dans une pièce rempli de mecs. Ça fume, ça boit etc… Et d’un coup ça part en cacahuète pour une histoire de concurrence de je ne sais trop quoi. Moi je suis au milieu entrain de constater que des muslims s’insultes et sont prêt à se taper pour rien du tout.

Choc psychologique. Mon monde idéal, fraîchement construit, s’effondre. Moi qui pensais que les musulmans étaient solidaires entre eux. Que tous faisaient la prière (oui oui, je le pensais réellement !). Que les recommandations prophétiques en terme de bon comportement étaient toujours respectés. Je suis tombé de haut…

Quelques jours plus tard je suis en studio avec ma clique. On enregistre un son. Ce genre d’ambiance studio j’aime bien. Enfin… j’aimais bien. Maintenant je ne m’y sens plus à ma place. Un mec me passe un joint. Je fume. Je tire au coeur. Un truc se passe en moi. Un déclic. Un signe. C’est Allah qui me « parle ». Je le sens… je le sais. J’ai envie de m’enfuir en courant. Je me barre. Le rap pour moi, c’est fini ! Al hamdoulillah !

C'EST DÉCIDÉ :

JE RETOURNE À ALLAH !

Du Mode #MusulmanDéterminé à Fiché S

Depuis que je me suis replongé dans ma relation avec Allah, je passe un cap énorme. En effet, je suis tellement déterminé que je fais du développement personnel sans même le savoir :

  • Je développe tout une stratégie pour prier au travail sereinement ;
  • J’apprend à gérer mon temps afin d’étudier le fiqh, les règles de tajwid et la aqida auprès de mon 1er shaykh (ainsi que dans un institut en ligne) ;
  • Je m’engage dans l’association qui gère la mosquée de ma ville en devenant secrétaire adjoint / responsable des convertis / responsable du pôle culturel / responsable du pôle communication ;
  • Je me créé un entourage positif de frères qui sont dans la même dynamique que moi ;
  • Et tant d’autres choses que je ne citerai pas sinon tu vas t’ennuyer !

D’ailleurs, c’est à la suite de cette période que Coach my Din est né. En plein désir d’entrepreneuriat, j’annonce à mon boss que je m’en vais. Il était essentiel pour moi de devenir mon propre patron tout en exerçant un métier qui me permettrai d’aider la Oumma. What Else ?? Le top du top !

"Il y a peu, je me consacrais totalement au Rap... je devais faire pareil pour Allah ! Je devais être le meilleur pour LUI"

13 Novembre 2015. Attentat au Bataclan. Les images. L’horreur. Un choc immense.

Le lendemain, une personne me contact via la page Facebook de la mosquée. Son beau frère est décédé ce soir là. Lui et sa famille veulent venir à la mosquée pour nous rencontrer, pour passer un message de paix, d’union, de fraternité. Wahou… Quelle sagesse. Subhan Allah.

Alors que tous les médias flingués les musulmans sur la place publique, eux ont choisi l’amour plutôt que la haine. Il me prévient : « les caméras de M6 seront là, ça vous gêne ? »

Je lui réponds que non. D’ailleurs les autorités locales seront là.

C’est joumou’a et, en tant que responsable du pôle communication, mon téléphone n’arrête pas de sonner. La presse locale veux venir, interviewer, filmer. Je réponds aux demandes quand soudain… Je reçois l’appel d’un mec qui bosse pour un grand journal national. Voici la conversation :

– « Journaliste » : Bonjour M. Reynaud je suis X du journal ***

– Moi : Bonjour, vous appelez pour la venue de la famille endeuillée ?

– Non, je vous appelle au sujet de la radicalisation dans les centrales nucléaires (je bossais en centrale à cette époque)

– Euuuuh oui ?

– Il y a eu une réunion du ministère de l’intérieur il y a quelques jours de cela. Le sujet de la radicalisation dans les centrales nucléaires a été abordé et pour le département de la Manche votre nom est sorti. Visiblement, votre cas est considéré comme sérieux. 

– Hein ? c’est quoi ce délire

– Oui. Visiblement vous avez demandé une salle de prière sur votre lieu de travail (faux), vous vous êtes convertis en 2010 et d’après mes informateurs vous êtes fiché et étroitement surveillé. 

– De quoi vous me parlez là ? (le gars continue à me sortir mon C.V et à m’apprendre des trucs de OUF dont je n’avais absolument pas connaissance)

– Qu’avez-vous à me dire par rapport à ça ? 

– J’ai rien à dire puisque vous venez de me l’apprendre. Comment vous savez tout ça ? Je suis à 1000 lieux de partager les idées de daesh et compagnie (je suis abasourdi)

[…]

– Je ne peux pas citer mes sources, d’ailleurs votre nom apparaîtra dans l’article que je suis entrain d’écrire

– Je ne vous autorise pas à diffuser mon nom

– Dans le sens où je l’ai eu avant de vous avoir au téléphone, je suis en droit de le mettre (je vous passe les détails inutiles)

Dans ma tête c’est le feu !!!!  C’EST QUOI CE DÉLIRE !!! 

Bon, je vais quand même au joumou’a et je m’occupe d’accueillir la famille endeuillée. Tout le gratin est là : commissaire, préfet, sous préfet, Renseignements Généraux etc…

Et pendant que je fais ça, il y a cet article qui est publié :

Je ne supporte pas cette injustice. En plus, nous sommes en plein dans la folie des perquisitions administratives. Je dis à ma femme et mes enfants d’aller dormir ailleurs. Je laisse la porte de l’appart ouverte pour ne pas qu’il (la police) la défonce… Je vous passe toute la phase où j’ai prévenu ma hiérarchie, ma famille, mon père (qui bossait dans la même centrale que moi et qui allait devoir subir cette injustice également).

Al hamdoulillah la communauté locale (musulmane et non musulmane) m’a soutenu. Tout le monde le sait, je n’ai rien d’un terroriste. Je m’affiche assez fréquemment en public en ce sens. C’est une petite ville. Tout le monde me connaît. Même les autorités locales s’étonnent.

Il va falloir vivre avec… ou pas ! C’était sans compter sur ma détermination 😉 J’avais deux choix :

  • me morfondre en me plaignant de mon sort à longueur de journée
  • utiliser cette injustice pour renforcer ma volonté d’aider la Oumma à l’aide mes capacités d’accompagnement au changement

Cette épreuve m’a renforcé, a fait ce que je suis aujourd’hui. Un homme, un musulman, un coach intègre et aligné avec ses propres valeurs (oui je me la raconte un peu).  Je crois intimement que répondre au mal par le bien est la bonne solution. Le bien, selon moi, se manifeste par une communauté unie, qui se donne les moyens de réussir. Que chaque croyant excelle dans le talent qu’Allah lui a donné. Car oui, toi qui lis ces lignes, TU PEUX contribuer, à ta façon, au bien être commun.

Personnellement je fais ma part, ici, maintenant ! Et toi ? Quand est-ce que tu commences ? 

Alors... Pourquoi je vous parle de tout ça ?

Bien évidemment, je ne peux pas tout vous raconter en détail. Ce serait bien trop long. Mais je souhaitais vous montrer par là que, peut importe d’où vous partez, la seule limite est celle qu’Allah impose.

Je suis désormais Praticien PNL et Coach en développement personnel. Mon expérience et mon professionnalisme m’ont permis de coacher plus de 3000 personnes au travers de Coach my Din. Je vis désormais aligner avec mes valeurs. Je suis serein dans ma pratique religieuse. Ces épreuves m’ont permis  de me découvrir et de devenir qui je suis aujourd’hui.

Peut-être qu’un jour je te parlerai du Burn-out que j’ai fait en 2016 et de comment j’ai réussi à m’en sortir. Mais pour l’heure il est temps pour toi de découvrir en quoi je peux t’aider, cette année, à passer un Ramadan Excellent !