Les 5 règles essentielles pour Booster sa foi… en mangeant !

booster sa foi

Les 5 règles essentielles pour Booster sa foi… en mangeant !

(par Safia de Nutrimiam.com)

 

Notre niveau de foi et notre spiritualité oscillent parfois souvent. Un jour on se sent sur un petit nuage, quelques temps plus tard, on est au bord du gouffre. C’est pourquoi, il est indispensable de l’entretenir au quotidien. Cela passe par la lecture du Coran, les prières, les invocations mais pas seulement. Nos actes du quotidien peuvent nous permettre d’augmenter notre spiritualité. Notamment, tous les actes liés à l’alimentation… Voici quelques conseils alimentaires extraits de la tradition prophétique qui permettront à chacun de booster sa foi.

1. Eviter le gaspillage

« Car les gaspilleurs sont les frères des diables » (S17 V27)

Chaque année, chaque français jette près de 20kg de nourriture encore consommable à la poubelle. Pire ! Parmi ces aliments gaspillés, 7kg n’ont même pas été déballés. C’est énorme !

Imaginez cette quantité de nourriture jetée tout simplement alors que des milliers d’autres personnes dans le monde meurent de faim. Imaginez également toutes les ressources mises en œuvre pour produire ces aliments : eau, nourriture (pour l’élevage), récolte, transport, emballage… Tout cela pour finalement passer à la poubelle.

Eviter le gaspillage, alimentaire notamment :

c’est économique, écologique et éthique.

 

2. Manger peu pour booster sa foi

« Nous sommes un peuple qui ne mange que s’il a faim et s’il mange c’est sans excès »

 » L’homme n’a pas rempli de récipient pire que son estomac. Quelques bouchées suffisent pour se restaurer. Si l’homme tient à manger plus, qu’il réserve un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et un tiers pour l’air « .  (Hadith Rapporté par Ahmed, Ibn Majja et Hakim)

Manger peu permettrait de vivre plus longtemps. C’est du moins ce qui a été observé chez les Japonais de l’île d’Okinawa, qui observait l’un des principes du « Hara Hachi Bu » de Confucius, à savoir : ne pas manger plus de 80% de sa faim. Ce serait l’un des secrets de longévité de ce peuple.

Inversement, il est clairement admis que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risques de nombreuses maladies (diabète, maladies cardiovasculaire, troubles articulaires…).

En mangeant peu, on évite le gaspillage, on préserve sa santé

et on suit les recommandations prophétiques.

 

 3. Jeûner régulièrement

« Le Messager de Dieu tenait à jeûner le lundi et le jeudi » rapporté par Aïcha, que Dieu l’agrée

« Allah pardonne certaines actions à certaines personnes les lundis et jeudis, exceptées les actions de deux personnes qui se sont disputées »

En plus du jeûne obligatoire du mois de Ramadan, jeûner régulièrement permet d’en maintenir les effets tout au long de l’année.

Ce principe a été confirmé par les Dr Harvie et Powell qui préconisent de jeûner 2 jours par semaine afin de perdre du poids durablement et diminuer les risques liés au surpoids et l’obésité. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet pour Imane Magazine.

Jeûner régulièrement permet de préserver sa santé et d’espérer le pardon divin.

4. Invoquer avant de manger

Invocation à prononcer avant de manger : « Ô Allah donne nous ta bénédiction sur ce que Tu nous as accordé et écarte nous du châtiment du feu  »

Il existe de nombreuses invocations à prononcer à différents moments de la journée, ou selon les circonstances. C’est également le cas lors du repas.

Pour accompagner les personnes obèses, ou du moins les personnes qui ont du mal à contrôler leurs prises alimentaires, on conseille de plus en plus de pratiquer la méditation avant de manger. Cela vous rappelle quelque chose ? Avant de se jeter sur la nourriture, on conseille aux patients de s’asseoir, et de méditer un instant : prendre conscience de ses sensations (notamment la faim), être pleinement présent pour apprécier avec tous ses sens le plat que l’on va consommer. Manger en pleine conscience permet d’adapter ses consommations à ses sensations et donc d’éviter le trop plein.

Invoquer et remercier Dieu avant de manger aide à prendre conscience de l’acte alimentaire, et permet de manger plus sereinement et en moins grande quantité.

5. Consommer les aliments santé

 

Le Messager de Dieu nous a fait des recommandations sur certains aliments. Les études montrent aujourd’hui que ces aliments se distinguent par leurs vertus pour la santé.

Les dattes :

« Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification » (Hadith)

Les dattes sont riches en fibres, ce qui permet de faciliter le transit. Elles contiennent également des vitamines et des minéraux (cuivre, fer, potassium). C’est une bonne source de sucre. Idéal donc pour rompre le jeûne. Les dattes fraîches sont aussi riches en antioxydants, ce qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire.

La graine de nigelle :

« Soignez-vous en utilisant la graine de nigelle, c’est un remède contre tous les maux à l’exception de la mort » (Hadith)

Cette graine possède de nombreuses vertus thérapeutiques : digestive, anti-oxydante, stimulante, galactogène… Elle stimule également le système immunitaire et prévient l’hypertension.


En usage externe, l’huile de nigelle a des propriétés anti-inflammatoires, et peut être utilisée en cas de troubles articulaire. Cette huile est également utilisée pour ses  effets sur la peau (acné, ou autres). Bref, vous l’avez compris : toutes ces propriétés font de cette graine un indispensable en cuisine.

Le miel :

« Sort de leurs ventres une boisson aux couleurs variées dans laquelle il y a une guérison pour les gens. » (S16 V69)

« Le miel est un remède pour chaque maladie, le Coran est un remède pour toutes les maladies de l’esprit. C’est pourquoi je vous recommande les deux remèdes : le Coran et le miel » (Hadith)

Les bienfaits du miel ne sont plus à montrer aujourd’hui : maux de gorge, cicatrisant, anti-bactérien… Au niveau nutritionnel, le miel est riche en anti-oxydants, prébiotiques (favorisent la flore intestinale) et possède un indice glycémique plutôt bas. Ses vertus thérapeutiques et culinaires sont nombreuses. Attention cependant à bien choisir votre miel : bio de préférence et non chauffé afin qu’il conserve toutes ses propriétés.

Ces quelques exemples vous montrent que les recommandations prophétiques sont confirmées aujourd’hui par des études scientifiques. Appliquer ces préceptes permettra à chacun de booster sa foi tout en prenant soin de son corps.


>>> Ce sujet vous évoque d’autres principes alimentaires tirés de la tradition prophétique ? N’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire.

 


Safia, diététicienne, auteur du blog www.nutrimiam.com, dédié à l’alimentation saine et gourmande.

Téléchargez mon e-book : « Manger sain quand on n’a pas un radis », vous y trouverez des conseils pour mieux se nourrir sans se ruiner. Parce que bien manger, c’est prendre soin de son corps.

Laisser un commentaire

Tapez les caractères ci-dessous. Merci pour l'effort ;-)

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ